Le Covid 19 est il en passe de perturber la campagne de vanille 2020-2021?

Le Covid 19 est il en passe de perturber la campagne de vanille 2020-2021?

  mai 25, 2020     0Commentaire

Alors que débute aujourd’hui la récolte de vanille verte dans les zones littorales, le Covid 19 qui s’est invité sure l’île rouge depuis quelques mois pourrait bien perturber cette nouvelle saison.

La campagne de vanille 2020-2021 qui devait initialement débuter le 15 mai a déjà été retardée de 10 jours afin de mettre en pratique toutes les directives du ministère de l’agriculture et du commerce. Certes, les zones de production ne sont pas directement frappées par la pandémie qui se concentre essentiellement sur la capitale Antananarivo. 

Malgré tout, l’ensemble du pays travaille au ralenti. Les rotations aériennes entre la SAVA (zone de production de la vanille) et la capitale sont pratiquement inexistantes, et, comme la route est impraticable, il faut désormais faire transiter la vanille par voie maritime pour rejoindre la capitale. A la veille de la fermeture des exportations prévue le 31 mai, les dernières opérations de fret sont plus que tendues.

Si la maladie n’est pas physiquement présente sur les zones de production, les principales inquiétudes de la filière vanille s’orientent autour des prix. Les producteurs souhaitent maintenir un prix élevé de la vanille verte dans la continuité des années précédentes, mais les transformateurs ne l’entendent pas ainsi. Ces derniers préfèrent jouer la prudence face à la crise économique mondiale qui s’installe et craignent une forte chute des cours de la vanille qui avait déjà été » entamée la saison précédente.

Il faut compter environ 6 kg de vanille verte pour obtenir un kilo de vanille préparée après environ 6 mois de travail. La vanille récoltée maintenant ne sera donc pas commercialisable avant la fin de l’année.  La visibilité sur le cours de la vanille à 6 mois reste particulièrement incertaine et les transactions risquent d’être encore tendues un certain temps entre les producteurs et les transformateurs avant qu’un accord puisse voir le jour.

La bonne nouvelle dans ce contexte de tension économique est que  l’on peut espérer une qualité en nette amélioration. La fréquence des vols de vanille verte est en baisse, tout comme la récolte de vanilles immatures.  On peut donc s’attendre à un bon cru 2020.

laisser un commentaire